Saint Valentin ...

Publié le par Loupette

NON NON ne partez pas en courant je ne vais pas vous parler d’amooouuuuur toujouououours, de noeuds-noeuds et de déclarations kitchous... Je vais essayer de comprendre comment nous en sommes justement arrivés là et aux cartes à paillettes roses!

Pour ça je me suis plongée dans des vieux livres et encyclopédies et le résultat est assez surprenant…

Aux origines les Lupercales…

…Joyeuses festivités romaines célébrées le 15 février. Ce jour marquait le début du printemps, donc du renouveau de la nature. A cette occasion était organisé une loterie de l’amour. Cela consistait à tirer au hasard le nom des garçons et filles de manière à former des couples pour le reste de l’année. Nous sommes là dans une version primaire des clubs de rencontre non?

Cela dit j’ai trouvé une autre version beaucoup moins fleur bleue… Cette fête là se déroule en 3 temps. Le sacrifice d’un bouc (jusque là rien de choquant), la course de luperques (non ce n’est pas une espèce animale disparue) pendant laquelle les femmes étaient fouettées avec des lambeaux de peau de l’animal (celui là même fraîchement égorgé) et le banquet ou orgie c’est vous qui voyez ! (Personnellement après une journée comme ça moi je vais vomir!) On est méga loin du resto en tête à tête...

Viennent les chrétiens…

Au total ils dénombrent 7 St Valentin, et là j’avoue je ne les ai pas tous trouvé. Peut être que les manquants étaient seulement friands de miel. Et oui St Valentin est le patron des apiculteurs !!!

Bref… Vers 270 after Jésus Christ, un empereur très très cruel et quelque peu dégénéré, interdit les mariages. Un homme marié c’est de la ressource en moins pour ses campagnes, non mais ! Malgré cette interdiction des irréductibles trouvèrent auprès du Père Valentin la bénédiction pour leur union. Non seulement Claude (l’empereur) vit très très rouge mais de + il fit exécuter le pauvre homme la veille des Lupercales, donc le 14… vous suivez ? Durant son emprisonnement il guérit la fille de son geôlier de sa cécité. Pour le remercier celle-ci prit soin du Père jusqu’à la fin. Le jour de son exécution il lui envoya un message : « Merci, ton Valentin ». Voilà voilà … On a la date, le nom mais il manque toujours les chocolats!


Voilà en 496 c’est la fin des Lupercales Païennes pour laisser place à la St Valentin. M’enfin Messieurs Dames vous n’y pensez pas, tant de débauche… C'est officiel mais toujours pas de coussins en forme de coeur.

Arrive le Moyen Age...

...et là c’est cui-cui les petits oiseaux !!! Ce jour là les jeunes filles choisissaient le jeune homme qui devait les accompagner lors de sorties. Bon y’a qu'en même une super évolution pour la nana depuis l’antiquité. Et, j’y viens à mes cui-cui, elles regardaient les oiseaux pour imaginer leur futur mari. Rouge-gorge : Marin (j'aurai dit mouette plutôt mais bon...). Chardonneret : Homme riche…. La liste est longue…

Mes recherches s’arrêtent là. Une chose est sûre c’est que nulle part des reliques de coeur en chocolat ou autre carte à paillettes roses n’ont été mentionnées. Comment ça j’insiste avec mes chocolats ??? Mais non je n’ai subit aucun traumatisme…


Finalement le mystère reste entier

Publié dans ... du bla-bla

Commenter cet article

la salamandre bleue 11/03/2010 13:55


Merci de ta visite
A bientôt
biz


Anne 17/02/2010 08:08


Merci pour ce petit tour des traditions...
Belle journée
Anne


Stef & sa Belette 16/02/2010 12:13


intéressant !
que celà n'empêche pas de festoyer ! hihiih !